lunes, 4 de diciembre de 2017

Mr Le Juge MARIO KOHAN: «L'expérience du jury est très positive»

Le procès en cour d'assises appliqué dans la province de Buenos Aires continue de surprendre les locaux et les étrangers au fur et à mesure que son fonctionnement se perfectionne.


Juge de Cassation en matière pénale de Buenos Aires, Mario Kohan

Après presque trois ans d'expérience et plus de 200 procès, le juge Mario Kohan, président de la Cour de Cassation Pénale provinciale, a tenu à rendre hommage au travail des jurés d'assises et de leurs verdicts. Un soutien d'autant plus important car il vient d'une personne présidant l'un des plus importants tribunaux pénaux du pays.

Le juge Kohan a accordé une longue interview au journal El Día de La Plata. Il s'est longuement confié sur de nombreux sujets, notamment autour du pouvoir judiciaire, jusqu'à ce que le journaliste lui demande son avis sur le procès en cour d'assises.

Ses réponses n'ont laissé aucun doute: e procès en cour d'assises jouit auprès des avocats et juges de toute instance, d'une reconnaissance et d'un respect grandissants.

Les passages les plus intéressants du rapport se trouvent ici:

"J'avais un apriori sur le procès en cour d'assises mais j'ai été agréablement surpris"

 "Cette loi répond à un mandat constitutionnel qui découle du pouvoir constituant originaire de 1853, à savoir, celui d'installer le procès en cour d'assises"

"Nous devons rendre au peuple une partie de ce pouvoir délégué au gouvernement, des fonctions originelles dont il disposait et notamment la faculté de rendre justice."

"L'expérience est très positive. Nous avons été surpris lorsque cela a débuté "

"Les jurés ont véritablement fait preuve d'une grande responsabilité à la tâche car ils ne sont pas des professionnels. Ils n'appliquent que le bon sens, qui est la seule chose qu'on leur demande "



Le rapport complet ici:

-Diario El Día (4/12/17) "“Con el juicio por jurados tenía un preconcepto, pero me sorprendió” (ver)